Entreprises : Gestion du risque de change

Gérer le risque de change, c'est ajuster en permanence vos décisions aux réalités fluctuantes. Et cela ne doit rien au hasard.

Le risque de change face à la volatilité des marchés

Le marché des changes est le deuxième marché financier en volume. Les cours de change sont déterminés de gré à gré en fonction d’éléments souvent complexes à anticiper : différentiels de taux d’intérêt, échanges commerciaux, stabilité politique… Cela contribue à des mouvements erratiques, renforcés ces dernières années par l’importance des positions spéculatives estimées à trois quarts des échanges.

Pour gérer cette volatilité, le risque de change est devenu un enjeux majeur des trésoreries et des directions financières des entreprises. Une entreprise qui opère à l’international est amenée à exporter/importer ou encore à investir en devise locale ou en USD. Pour l’entreprise, il sera essentiel de connaître le cours de conversion en euros.

Car entre la date de conclusion du contrat et la date du flux correspondant au règlement, le cours de change des devises va fluctuer, et un mouvement défavorable pourrait compromettre la rentabilité de l’opération. C’est ce que l’on définit comme le risque de change.

Bien qu’essentielle, la gestion du risque de change est pourtant souvent jugée comme réservée aux spécialistes, couteuse et chronophage. Cependant, avec un suivi simple et adapté, elle permet de neutraliser les fluctuations entre les devises et donc :

  • de sécuriser les marges commerciales
  • d’optimiser le prévisionnel du flux de trésorerie
  • de ne pas spéculer sur l’évolution des cours de devises (ou positionner l’entreprise dans une situation équivalente)

La décision de mettre en place une couverture de change nécessite une analyse du sous-jacent exposé (par exemple : le contrat, le budget ou bien encore la saison) et de choisir le produit de couvertures le plus adapté.

Il est donc nécessaire d’identifier l’ensemble des risques (certains d’entre eux peuvent être cachés, d’autres peuvent se neutraliser… Ensuite, il convient de définir un cadre adapté à l’ensemble des parties prenantes, en respectant les normes comptables (IFRS par exemple).

Les couvertures de change utilisées par les entreprises

Il existe des produits de couvertures permettant de gérer efficacement et avec souplesse ce type de risques, aussi bien à l’achat qu’à la vente. Voici une classification de ces produits en fonction de leur complexité, du plus simple aux plus structurés :

  • spot
  • terme (ou forward)
  • options vanilles
  • tunnel d’options
  • flexiterme
  • options à barrière activante ou désactivante

La solution la plus simple, souvent privilégiée par les entreprises, est de mettre en place un terme afin de garantir un cours d’achat ou de vente de la devise à la date souhaitée. Dans ce cas, l’entreprise a alors sécurisé sa marge à 100%. Cependant, la rivalité économique des entreprises contraint parfois les décideurs financiers à réfléchir à d’autres stratégies. Les options de change peuvent alors apparaître comme la solution.

Ce cadre devra être revu régulièrement, pour permettre à l’entreprise d’obtenir le niveau de couverture le plus sécurisé quel que soit l’évolution des devises et de ses volumes d’affaires exposés.

Fairways Change : une solution pensée pour dégager des gains opérationnels & financiers

Avec Fairways Change, vous bénéficiez du meilleur de la technologie et du conseil expert associé pour consolider toute l’information relative à vos positions et couvrir au mieux vos expositions de change. Aide à la décision, connexion permanente aux marchés et outils de pilotage font rentrer la gestion du risque de change dans une nouvelle dimension résolument orientée performance.

Vous souhaitez plus d'informations ?

Annuler