Jeudi 12 mai au matin, l’Observatoire Finance Active de la dette des établissements de santé a été présenté à l’ensemble de nos clients « santé » au moyen d’un live streaming. Cette video ainsi que la publication complète de l’étude sont désormais accessibles sur leur plateforme Insito Santé

« En 2015, la première émission obligataire de « CHU de France Finance » est venue concrétiser la volonté des hôpitaux français de diversifier, de manière pérenne, leurs sources de financement vers les marchés obligataires. Si la Banque Postale aura été, pour la première fois, le premier financeur du secteur, la prépondérance des banques publiques – Caisse des dépôts et consignations, Banque européenne d’investissement ainsi que le pôle de financement constitué par la SFIL et la Banque Postale – s’affirme d’année en année.

2015 aura aussi été une année de poursuite de l’assouplissement des conditions de crédit. La concurrence entre sources de financements conjuguée à la baisse des taux d’intérêt de marché – dans le sillage d’une Banque centrale européenne toujours plus expansionniste – auront ainsi permis aux établissements de santé de bénéficier des taux d’emprunt les plus faibles historiquement.

Pour cette nouvelle édition, Finance Active vous propose dans les pages qui suivent un état des lieux et un tour d’horizon aussi complets que possible de l’endettement des établissements de santé et des stratégies de dette mises en œuvre. Construit grâce à l’exploitation des bases de données Finance Active et commenté par l’équipe chargée des études économiques et financières, l’Observatoire Finance Active s’impose, une nouvelle fois, comme l’outil incontournable du décryptage des évolutions récentes et des tendances de moyen terme, pour mieux comprendre et anticiper. » M. Collette